Imaginons… L’écologie digitale en 2040

écologie-digitale-en-2040

Imaginons l’écologie digitale en 2040. À travers cette fiction à mi-chemin entre utopie et dystopie, nous nous sommes amusés à imaginer à quoi ressemblerait notre relation avec le numérique et l’écologie, dans une France future et digitalisée. 

Des changements économiques, environnementaux et sociaux ont provoqué une prise de conscience générale de l’impact du numérique sur la planète dans une société où 100% des habitants ont désormais un accès internet très haut débit.

Bordeaux, 13 Juillet 2040, 7 h 30.

Lucas se réveille
La gueule de bois après une nuit en V.R, c’est plus dur.

Sentant sa montre connectée vibrer et sonner, Lucas, 31 ans, se réveille. Fatigué mais de bonne humeur, il est prêt à affronter sa dernière journée de travail avant les vacances.

Autour de lui, ses objets connectés s’animent. Sur sa table, projetée en réalité augmentée, des informations apparaissent : la météo, son bilan de santé quotidien, les résultats de la bourse et les actualités. Tout défile sous ses yeux alors qu’il se délecte de son café équitable cultivé en Espagne, où les néo-températures tropicales au sud des Pyrénées favorisent depuis peu la culture de ce café d’exception.

Désert espagnol en 2040
La région de la Rioja en 2040

La voix de son assistant lui prodigue aussi ses défis écologiques à relever dans la journée, lui permettant d’obtenir de la bande passante supplémentaire.

Lucas est ravi d’avoir enfin pu acheter la mise à jour de cette puce connectée en 7G. Ces objets ont peu à peu remplacé les smartphones et sont désormais détenus par 90% des habitants de la planète.

Cette intelligence artificielle qui gère aussi tous les objets de sa maison, calcule alors son trajet et commande à distance une voiture électrique, autonome, pour l’emmener à son rendez-vous. A l’aide d’un haussement de sourcils, Lucas confirme à son I.A l’heure du départ.

Le taxi autonome et électrique de Lucas
Le taxi autonome et électrique de Lucas

Après avoir enfilé son manteau en plastique recyclé, Lucas quitte sa maison.

Programmée dans le but d’optimiser toute dépense énergétique, l’IA ferme les volets, les robinets d’eau, coupe le courant de sa maison et garantit une température idéale à son retour. Couplé à son climatiseur écologique et économique nouvelle génération, sa maison restera fraîche toute la journée !

13 Juillet 2040, 17h

Durant le trajet retour, l’IA l’informe qu’il vient à nouveau de dépasser son quota quotidien d’Internet consommé. Le jeune cadre se met à ruminer. « Encore !! »

Mais les 46 degrés C° qui enveloppent son corps lorsqu’il quitte le véhicule, lui rappellent pourquoi ces nouvelles lois -que beaucoup jugent toujours liberticides des années après leur mise en application- existent afin de contrôler au maximum l’aggravement du réchauffement climatique.

Lorsque Lucas et sa petite amie sont venus au monde,Bénéficier d’un internet illimité en 2040 est réservé aux plus aisés les smartphones étaient déjà populaires, ses parents possédaient d’ailleurs un des premiers IPhones, devenus depuis objet de collection. Le couple se remémore parfois avec nostalgie qu’avant les années 2030, ils pouvaient utiliser Internet à volonté pour un prix dérisoire.

Empereur Palpatine qui crie "unlimited power"
Internet en 2020

Mais ils savent que cette opulence de données aurait un coût pour l’environnement et que c’était une question de temps avant que des mesures soient prises. Désormais, pour leur usage quotidien (objets connectés, IA, streaming…) la connexion Internet du couple représente 10% de leur budget.

Un gouffre financier qui, selon eux, « vaut vraiment le coup »

Bénéficier d’une connexion illimitée en 2040 est réservé aux plus aisés

Ce monde dans lequel vit Lucas et sa compagne est, vous l’avez compris, bien différent du nôtre.

Internet couvre les zones les plus reculées de la planète grâce aux satellites des géants du web. Ce sont 9 milliards d’habitants qui utilisent ces objets connectés, créant de nouveaux paradigmes sociaux et économiques. Ces derniers sont accentués par les crises climatiques et politiques. Depuis que le nouveau parti libéral et écologiste français est au pouvoir depuis 2030, de nombreuses lois ont été votées pour réduire la pollution démesurée générée par cet usage grandissant du numérique.

En Suède, Greta Thunberg maintenant âgée de 43 ans rempile pour un second mandat de présidente.
En Suède, Greta Thunberg maintenant âgée de 43 ans rempile pour un second mandat de présidente.

Si des actions ont été menées dès 2012, c’est en 2026, pendant la crise économique post-pandémique que les concepts de sobriété numérique et pollution digitale se sont démocratisé auprès du grand public. Cette démocratisation a coïncidé avec l’apparition des objets connectés en nombre dans les foyers de l’hexagone)

Un homme à Berlin portant un masque suite à un rhume en 2029.
Un homme à Berlin portant un masque suite à un rhume en 2029.

En effet, le parlement adopta cette année-là une grande loi sur le numérique responsable, obligeant les collectivités publiques à éco-concevoir leur site web ou encore les entreprises privées à former les collaborateurs et recycler tout équipement électrique usager.

Des cours et formations obligatoires dès l’école primaire apprennent aux jeunes citoyens comment contrôler le numérique et raisonner son usage.

Le gouvernement a pris des décisions fortes pour limiter l'usage du numérique à l'école
Le gouvernement a pris des décisions fortes pour limiter l’usage du numérique à l’école

Le gouvernement réussit même l’exploit de faire plier les GAFAM. Les géants du web se sont mis à limiter leur débit vidéo et interdire la résolution 8k sur le territoire français. Cette mesure avait pour but d’économiser les ressources électriques du pays.

En 2031, la loi encadrant l’utilisation des données limita grandement l’usage « infini » d’Internet par les citoyens.

La norme devint alors d’utiliser à bon escient son quota de données journalières pour les loisirs.

Photo du palais Bourbon
Au moins, le palais Bourbon est est toujours le même

Mais le déclic pour les français a vraiment eu lieu le 03 juin 2034 en pleine après-midi.

Après l’Allemagne, c’est la France qui est victime ce jour ci d’une cyberattaque terroriste.

Tout l’internet français est down.

Même issue du film Seul au monde avec Tom Hanks
Le “retour à l’âge de pierre”

Les véhicules autonomes sont à l’arrêt. Les sites web ne fonctionnaient plus. Lucas, qui regardait Roland Garros en réalité virtuelle, ne voyait plus qu’un écran noir en lieu et place du court Phillipe Chatrier.

 Les données de santés des résidents hospitaliers ne s’affichaient plus. C’était le Chaos.

Lucas et sa compagne ont été forcé de vivre le moment présent pendant 72 heures, une vraie tragédie
Lucas et sa compagne ont été forcé de vivre le moment présent pendant 72 heures, une vraie tragédie

 La consommation électrique du pays chuta lourdement de 40% en quelques minutes.

Ainsi, pendant 3 jours, avant que la panne géante ne puisse être réparée, notre pays fut à l’arrêt. Chacun dû se résoudre à ouvrir des livres en papier, bricoler sans tutoriels en réalité augmentée et même promener son chien à la place du drone, comme au bon vieux temps. Ce fut un électrochoc pour le gouvernement et les habitants, accélérant ainsi les mouvements de décroissance et de sobriété volontaire.

Ainsi, années après années, toutes ces menacent qui pèsent sur la planète et la sécurité nationale ont changé notre société. Chacun appris à vivre avec ces nouvelles lois et mœurs, de plus en plus ancrées dans la conscience collective.

Ces concepts sont désormais inscrits dans la toute nouvelle Déclaration Internationale du Numérique et de l’Environnement dont la rédaction fut initiée par la France.

Que pensez-vous de ce scénario? L’écologie digitale en 2040 ressemblera-t-elle à ce portrait dystopique ? Nous avons choisi de dresser un tableau négatif de la situation. Si nous ne faisons rien, il est possible que des éléments de cette histoire s’avèrent réels. Cependant, nous sommes en 2020 et il est encore possible pour nous tous de réagir. Nous devons mettre le cap vers un numérique plus responsable de l’environnement et plus sobre au niveau de ses usages. Cela passe par les gestes de chaque citoyen, mais aussi l’implication de tous les acteurs. À vous de jouer chers gouvernement, investisseurs, entreprises, petites PME et grandes multinationales…

Agissons aujourd’hui.

Lire notre article sur les liens entre pollution numérique et Covid-19

Lire notre article sur les formations Green IT et sobriété numérique

En apprendre plus sur le numérique responsable (Institut NR)

Les cyberattaques, un fléau de plus en plus inquiétant ?

L’écologie digitale en 2040

L’écologie digitale en 2040

Greenet.io : La meilleure extension pour réduire votre impact numérique

Texte d'illustration Greenet.IO

De nos jours, qui n’utilises pas nombreuses extensions dans son navigateurs web ? Moi-même, j’ai mes extensions favorites dont je ne pourrais plus me passer ! Mais aujourd’hui, j’aimerais vous partager un de nos coups de cœur.

Nous avons longuement cherché des moyens pour mesurer efficacement notre impact quotidien en CO2 de votre navigation web. Et nous avons découvert une pépite qui mérite que vous l’adoptiez !

Nous allons parler de la superbe extension GREENET.IO développée en 2019 par Nicolas Drouet.

Présentation de greenet.io

L’extension est disponible sur le navigateur Chrome. Elle permet de mesurer et de vous aider à réduire votre impact lorsque vous naviguez sur Internet. L’avantage de GREENET, c’est tout d’abord sa simplicité d’utilisation.

Une fois installée, il vous suffit de créer un compte sur https://app.greenet.io/ et elle fonctionnera comme une grande en arrière-plan. Vous n’avez rien de plus à faire !

Ci-dessous, nous allons découvrir que son dashboard clair et utile propose de nombreuses analyses et fonctionnalités.

Mesurer son impact

Les résultats de l'impact C02 de notre navigation.

Greenet dressera en temps réel la liste des sites web qui ont le plus consommé de données durant votre navigation. On observe pour ma part que -sans surprise- Wetransfer et Youtube sont sur le podium des sites qui m’ont demandé le plus de ressources.

Résultats et équivalences de notre impact.

On peux ensuite connaître son impact et sa moyenne journalière en grammes de C02, ainsi que des parallèles pour mieux comprendre ces chiffres. Ainsi, surfer sur le web cette journée là fut l’équivalent d’un trajet en voiture diesel de deux kilomètres. Il ne me reste plus qu’à enfourcher mon vélo pour rattraper ça !

On retrouve de nombreux autres chiffres intéressants (équivalence de consommation électrique, impact total par application, traffic de données…. Toutes ces informations nous permettent de mieux cerner ses habitudes afin de pouvoir améliorer ces chiffres jours après jours et devenir un véritable éco-internaute.

Réduire son impact grâce aux conseils Greenet.io

Alors que certaines extensions auraient seulement pu vous proposer des données, GREENET va plus loin et propose une liste de près de 55 conseils applicables facilement sur les sites les plus utilisés en France (Youtube, Netflix, Twitter, Dailymotion, Gmail, Google Drive, Slack)… Très utile !

Limiter son impact n'a jamais été aussi simple !
Limiter son impact n’a jamais été aussi simple !

La cerise sur le gâteau : Établit le bilan carbone du web dans ton entreprise et devient un Green Hero !

Notre fonctionnalité favorite est de pouvoir inviter ses collègues soucieux de leur impact numérique. Si vous disposez d’une adresse mail de type @entreprise.fr, alors vous pourrez retrouver ces données sur le dashboard dans la partie dédiée et les comparer avec vos eux !

C’est très utile pour pouvoir se lancer des défis inter-entreprises.

Que celui qui consomme le plus paie la prochaine pinte !

Nous pouvons tous devenir des Green Heroes!
Prends garde Louis, je diminue mon impact à vitesse grand V !

Nous vous conseillons donc d’installer cette extension afin que vous puissiez vous rendre compte votre impact quotidien, vous comparer à vos amis et adopter les bons gestes !

On espère que cette extension rencontrera un vif succès et qu’elle s’enrichira de nouvelles fonctionnalités prochainement.

Pourquoi pas la lier avec tous ses objets connectés pour mesurer son impact numérique global? Ou bien pouvoir compenser facilement son impact en finançant des projets écologiques ? L’avenir nous le dira !

Sachez qu’il existe aussi des extensions similaires, par exemple GreenIT-Analysis ou encore Carbonalyser, l’extension de The Shift Project.

Et vous, quelles extensions Chrome utilisez-vous ?

Installer l’extension

En savoir plus sur Greenet.io

Contacter le développeur 

Lire notre article sur les liens entre pollution numérique et Covid-19

Toggle Dark Mode Toggle Dark Mode
Toggle Large Font Size Toggle Font Size